CRÉATIONS

L'équipe Aux Pieds Levés prépare avec enthousiasme une nouvelle création toute fraîche ! 

Pour l'année 2019 ; )

 

 

reality

 

« Reality » appréhende, à travers les couleurs, les images et la matière, cette chose commune à tous les hommes : le temps qui passe. Un voyage autour de notre société et de ses idéaux, mais surtout un voyage au travers des corps. Nous sommes alors confrontés au caractère émotionnel de ce qui nous caractérise

aux différents âges de la vie, voire même au caractère physiologique de ces moments de vie. Et si l’on prenait un moment pour se questionner sur notre rapport au corps, ou plus précisément sur la place de notre corps dans notre rapport à l’autre ? Un triptyque ludique qui laisse place à l’expression de nos différents corps à travers le temps et la relation.

 

Année de création : 2017

Durée : 30 minutes

Chorégraphie, interprètes, scénographie et costumes : Annelise Pizot et Pierre-Guillaume Villeton

Musiques : Richard Sanderson, Max Richter, Brambles, Dean Martin

Lumières : Jessica Lapouille 

Fiche technique sur demande 

 


CONCOURS "Les Lendemains qui Dansent"

 

La compagnie a participé le 21 novembre 2017 à ARQUES au concours national "Les Lendemains qui dansent".

 

A cette occasion, Annelise et Pierre-Guillaume ont proposés un extrait de 20 minutes de "REALITY".

 

Ils remportent le très beau PRIX DU PUBLIC donnant lieu à une semaine de résidence auprès de la Barcarolle ! 

 

 


RÉSIDENCE DE CRÉATION/REGARD EN COURS AVEC CitéDanse 

 

La Compagnie Aux Pieds Levés a été accueillie en résidence de création (en août au studio Pascoli) pour REALITY et dans le cadre d'une soirée 'Regard en cours' (en novembre au CDCN de Grenoble) par CitéDanse en 2017 . 

 

Rendez vous sur citedanse.org !

 


comme une pierre dans un étang

L’annonce de la perte d’une personne, d’un bien ou même d’une situation peut engendrer chez l’être humain un traumatisme déclenchant une avalanche de comportements appelé « deuil ». La blessure de la perte est violente et profonde. Tout comme notre corps mobilise ses ressources quand il doit cicatriser une blessure physique, notre esprit met en œuvre une intelligence innée qui permet la cicatrisation de cette "plaie du cœur".

 

Dans "Comme une pierre dans un étang", la compagnie dissèque la première phase des sept étapes du « deuil », celle du CHOC. 

 

Date de création 2015

Durée : 40 min 

Chorégraphie :  Pierre-Guillaume Villeton

Interprètes : Cyrielle De Vos, Annelise Pizot, Maroussia Ehrnrooth, Jason Gordon, Patrick Mangold

Musiques : Création originale de Sylvain Lorens et Pierre-Jean Dorel

Lumières et scénographie : Jessica Lapouille 

 

Fiche technique sur demande 



interface

"Interface" est un dialogue interactif sur la frontière : celle entre le réel et l'irréel, entre le virtuel et le vivant, entre le "moi" et le "nous". C'est la frontière que je crois voir ou qui existe et qui me sépare du groupe. Notre quotidien est parsemé de ces nouvelles règles virtuelles qui forgent les rapports sociaux, et le lien à l'autre : finalement sommes-nous les uns avec les autres ou les uns à côté des autres?

Nous sommes la génération connexion, tout est fait pour nous relier, pourtant la question du groupe semble subsister et devenir bel et bien d’actualité, le lien social est à interroger.

 

Coproduction avec l'association d'art numérique Un Des Sens (http://undessens.org/)

 

Année de création : 2013

Durée : 40 min

Chorégraphie :  En collectif Cyrielle De Vos, Annelise Pizot, Caroline Thomet, Pierre-Guillaume Villeton, Angeline Olympieff

Interprètes : Cyrielle De Vos, Annelise Pizot, Angeline Olympieff, Caroline Thomet, Pierre-Guillaume Villeton 

Musiques : Aurélien Conil

Lumières et effets numériques : Aurélien Conil et Martin Hermant 

 

Pour cette création, la compagnie a bénéficiée d'un partenariat de co-production avec l'Odyssée d'Eybens ainsi que d'une aide financière de la DRAC. 

 

 

Fiche technique sur demande 


Premières recherches chorégraphiques

Comme un air de jamais vu

Essai chorégraphique pour jeune publique à base d'humour et de rêverie. 

Connect

Essai chorégraphique faisant lien avec la technologie et ses conséquences. Toujours connecté ? Mais ne somme-nous pas plus à coté les unes des autres, que les uns avec les autres ? 


Crédits photos : JP Andrieu, Romain Silvi